Ayant vécu de très nombreuses expériences paranormales depuis ma petite enfance, j’ai compris que ces manifestations qui se sont présentées à moi comme « Jésus, les maîtres ascensionnés, les archanges, les symboles, la matérialisation, la dématérialisation, les OVNI, etc. », ne provenaient pas de la lumière comme on pourrait nous le faire croire. C’est pourquoi, aujourd’hui, je reste vigilante quant à leur provenance.


1996, je quitte la France en laissant tout derrière moi pour partir à l’aventure à Chypre sans savoir ce qu’il m’attendait sur place et le « hasard » a fait que j’ai atterri chez un couple de belges. Ils avaient trois grands enfants mais leur jeune fille du prénom de Popy vivait encore chez le couple. C’était une chance pour moi qui ne parle ni le grec et que trois mots d’anglais. Je rajouterai que les chypriotes sont d’une gentillesse et d’une générosité incroyables.

Installée sur l’île depuis plusieurs semaines, je commençais à comprendre l’anglais et un soir, Popy me raconte une expérience et regrettait de ne pas avoir compris ce qu’il lui était arrivé. Je comprenais immédiatement de quoi il s’agissait mais avant de vous parler de cette histoire, voici le déroulement de son aventure.

« Popy était au cimetière pour nettoyer la tombe de sa grand-mère, lorsqu’une vieille dame s’approcha d’elle pour lui demander s’il était possible de la ramener en ville à Nicosie, ce qu’elle accepta de suite. Ce qui frappa Popy d’abord, c’est que cette dame était habillée d’un vieux manteau et ne portait pas de sac à main. Sans un mot et arrivant dans le centre de Nicosie et en plein milieu de la circulation, cette vieille femme ouvrit la porte de la voiture pour sortir. Popy la supplia de rester dans la voiture car trop dangereux mais elle ne lui répondit pas et disparut en une fraction de seconde en plein milieu de toutes ces voitures. Affolée, perturbée et contrariée, elle rentra chez elle ».

Je compris qu’elle était en présence d’un fantôme et je lui demandai de m’accompagner dès le lendemain au cimetière. Je ne connaissais pas le physique de cette vieille dame mais j’étais sûre de la retrouver. Comment ? Je n’en savais rien et je suivis mon instinct comme toujours.

Arrivée sur place, je demande à Popy de marcher entre les allées et voir si elle reconnaissait le visage de cette dame qui pouvait se trouver sur une tombe. L’air étonnée, voire choquée et peureuse de nature, elle suivit malgré tout mon conseil. Quinze minutes se sont écoulées, je continuais à chercher dans les allées quand je m’arrête brusquement et sans aucune raison. Je me retourne, comme guidée et là je vois une photo d’une vieille dame. Sans me poser de question, je savais que c’était elle. J’appelle Popy pour lui montrer le portrait et c’est en hurlant qu’elle dit ! C’est elle, c’est elle! J’ai cru qu’elle allait tomber dans les pommes, il s’en est fallu de peu.

J’expliquai à Popy qu’elle avait transporté dans son véhicule une morte mais que j’ignorais la raison. Je crois avoir déjà vécu une telle expérience, se référer au thème « Fantômes, Lieux hantés », * L’homme au chapeau *. Beaucoup de personnes ont vécu ce phénomène mais peu en parle et je peux le comprendre.

Il y a quarante ans, j’avais un voisin, athée de nature mais il me confia pourtant ceci : Jeune, lorsqu’il vivait en Normandie il allait régulièrement en boîte de nuit avec deux copains. Ils s’amusaient bien et c’était celui qui draguait le plus. Ha la jeunesse 😊. Une très belle jeune femme blonde s’y trouvait. Elle était habillée d’une longue robe blanche, avait un regard froid, n’avait aucune expression sur son visage et ne souriait pas. Un des deux amis de JY pariait qu’il arriverait à la faire sourire et surtout à l’emballer comme il disait. Tous les trois tentèrent leur chance et ont tous échoués. Elle ne dégageait rien, que de l’étrange. Se résignant à cette attitude, les trois jeunes hommes cherchèrent d’autres conquêtes. Vers 6 heures du matin, ils décidèrent de rentrer alcoolisés (pas malin) mais assez lucides pour être intrigués par le comportement de cette jeune femme. C’est le surlendemain que les trois jeunes décidèrent de retourner sur les lieux et tout près se trouvait un cimetière. L’un d’entre eux était attiré pour y rentrer et les autres le suivirent, lorsque quelques minutes plus tard, ils reconnurent la jeune femme en blanc. Elle avait exactement le même regard. Tous trois ont eu si peur qu’ils sont partis en courant. Qui était cette femme ? Celle qu’on appelle la « dame blanche » ? Il existe de nombreux témoignages dans le monde qui raconte la même histoire où elle ferait son apparition sur les bords des routes en tentant de prévenir les conducteurs d’un danger où elle-même serait morte d’un accident. Très souvent ses apparitions se font avant un virage. Il est vrai que ces jeunes n’étaient pas en état de rouler avec leur mobylette. Les avait-elle protégés ?


Gabriela d’Asti