Ayant vécu de très nombreuses expériences paranormales depuis ma petite enfance, j’ai compris que certaines manifestations qui se sont présentées à moi comme « Jésus, les maîtres ascensionnés, les archanges, les anges, les guides, les symboles, la matérialisation, la dématérialisation, les OVNI, etc. », ne provenaient pas que de la lumière comme le New-Age et les religions pourraient nous le faire croire. L’ombre sait nous illusionner, c’est pourquoi, aujourd’hui, je reste vigilante quant à leur provenance.


Août 1977, joyeuse de partir dans le Jura en colonie de vacances avec mes camarades, je n’avais qu’une hâte, c’était de profiter des activités variées et sportives mais l’aventure commençait par une intrigue à laquelle je n’ai jamais eu de réponse.

A notre arrivée au chalet, un moniteur nous appelle par nos noms et nos prénoms pour nous identifier et savoir si tout le monde était présent mais il y avait un hic. Il y avait un jeune garçon qui n’était pas inscrit dans la liste ! Mais comment avait-il intégré le groupe sans que personne ne s’en soit aperçu. Ce blond aux yeux bleus, de petite taille, ne répondait pas aux questions du moniteur, à savoir : qui était-il ? d’où venait-il ? que faisait-il ici ? Il ne parlait pas et souriait avec un air ironique. Ayant vécu l’année passée une expérience avec un extraterrestre, se référer au thème « O.V.N.I », page * Rencontre du Troisième Type avec un Pléiadien *, je me demandais si je n’allais pas revivre une histoire similaire parce que je sentais que ce petit n’était pas des nôtres « des humains », qu’il venait d’un « ailleurs » et qu’il connaissait la raison de sa présence parmi nous.

Il transportait une petite valise métallique et au vu de sa réaction, c’est-à-dire, muet comme une carpe et avec son air moqueur, le moniteur essayait d’ouvrir la mallette mais en vain, elle était bloquée. Personne ne bronchait et nous attendions la suite des évènements, mais ne pouvant rien en tirer, le moniteur poursuivait son travail en nous faisant visiter le chalet. Le moniteur le laissa seul, livré à lui-même, ce qui n’est pas acceptable. Mais ce petit, qui était-il vraiment ?

Les jours suivants, cet être mystérieux apparaissait et disparaissait devant moi comme par enchantement. Il me fixait comme pour me dire quelque chose mais je ne captais pas son message. Etais-je la seule à le voir ? je l’ignore et je n’en parlais à personne et n’ai pas le souvenir qu’il m’ait fait du mal.

Des parents d’un de mes camarades de classe de ma région avaient inscrit dans cette même colonie leur fils Éric, un blond aux yeux bleus. Il avait un cousin du prénom de Philippe qui habitait non loin du chalet et il nous rejoignait de temps en temps pour jouer avec nous mais son comportement me laissait perplexe. Lorsque que nous n’étions pas en sa présence pour jouer ensemble, à plusieurs reprises, ce Philippe aussi étrange que celui du petit garçon de la valise surgissait de nulle part en s’arrangeant pour que je le regarde tout en se cachant. Allez comprendre ! Il était à une assez grande distance de moi, il m’observait en épiant mes faits et gestes. Que me voulait-il ? Lorsque je m’apercevais de son p’tit manège, je le regardais fixement et il déguerpissait à vitesse vertigineuse. J’aurai pu le surnommer Speedy Gonzales. Il avait un très beau visage, blond aux yeux bleus et ressemblait étrangement à celui de, se référer au thème « O.V.N.I », page * Rencontre du Troisième Type avec un Pléiadien *. Il ne me semblait pas humain et contrairement à l’autre petit blond, il me faisait un peu peur tout en étant attirée par l’énergie qu’il dégageait. Ces deux jeunes, faisaient-ils partis de la famille des Grands Blonds « les Pléiadiens » ?

J’ai vaguement dans mon esprit d’autres aventures mystérieuses qui se sont produites mais elles sont trop floues pour vous les raconter. Seule, une hypnose pourrait raviver des souvenirs. Malgré tout, mes colonies de vacances étaient agréables et j’en garde un très bon souvenir.

La fin des vacances approchait et personne n’a jamais revu le garçon de la valise. Quant à Éric que je revoyais à la rentrée scolaire, je n’ai jamais osé lui parler de ce cousin si étrange.

Toutes mes expériences extraterrestres ou paranormales ont eu un rapport avec des hommes ou des femmes, humains ou pas, blonds aux yeux bleus. Coïncidence ?

Petite observation

Le nom du chalet avait pour initial « U.F.O.V.A.L » et ce n’est que bien des années plus tard en faisant des recherches sur les phénomènes extraterrestres que les trois premières lettres me sautèrent aux yeux car U.F.O est l’abréviation du mot ufologie. Qu’est-ce que l’ufologie ? c’est l’étude des phénomènes O.V.N.I en interrogeant et en recueillant des témoignages du monde entier. Coïncidence ?

En 2000, je participais à une conférence sur le sujet en compagnie de journalistes où l’un d’eux convaincu de mes récits, a écrit un article sur moi. Suite à cela, j’ai eu la chance de recevoir un appel en privé d’un ufologue réputé, Gildas Bourdais pour témoigner de mes expériences extraterrestres. Cette belle rencontre n’a pas été vaine, elle m’a permis d’avoir des infos supplémentaires et complémentaires.


Gabriela d’Asti