Ayant vécu de très nombreuses expériences paranormales depuis ma petite enfance, j’ai compris que ces manifestations qui se sont présentées à moi comme « Jésus, les maîtres ascensionnés, les archanges, les symboles, la matérialisation, la dématérialisation, les OVNI, etc. », ne provenaient pas de la lumière comme on pourrait nous le faire croire. C’est pourquoi, aujourd’hui, je reste vigilante quant à leur provenance.


En avril 2000, je suis devant la fenêtre de ma chambre à laquelle se trouvait contre le mur un petit meuble d’environ 1m de hauteur. La veille au soir, j’avais déposé par terre et le long de ce meuble, des vêtements d’été pour les laver.

Sur ce meuble, il y avait deux cadres, un représentant le comte de St. Germain et l’autre le Christ. En regardant par la fenêtre, le facteur arrive et dépose un colis envoyé du Québec par Jean-Pierre. Écrivant et donnant des conférences sur le comte de St. Germain se trouvaient dans ce paquet quelques flyers, une K7 enregistrée lors d’une de ses conférences.

Pour aller à ma boite aux lettres, il me fallait traverser la chambre, le couloir, le séjour, un autre couloir, une cuisine et faire le tour de la maison. En revenant, je m’installai dans le séjour pour écouter la k7, puis, une fois terminée, je retournai dans ma chambre pour ranger mes affaires. Le cadre de St. Germain avait disparu. Je soulève le linge, regarde sous le fauteuil qui se trouvait près du meuble, sans succès. Je fais le tour des pièces et je le retrouve par terre dans le séjour.

En résumé, le cadre est tombé sur le linge, a rebondi, sauté, traversé le mur pour atterrir dans le séjour. Cela ne tient pas debout.

J’ai remis le cadre à sa place.

Ma croyance d’aujourd’hui concernant les maîtres ascensionnés du NEW AGE ne fait plus partie de mes pensées et je crois sincèrement que ces manifestations, comme j’ai pu en vivre beaucoup, ne se manifestent que parce que nous les invitons à nous faire croire qu’ils sont eux.

Nous créons et vivons notre réalité.


Gabriela d’Asti