Ayant vécu de très nombreuses expériences paranormales depuis ma petite enfance, j’ai compris que ces manifestations qui se sont présentées à moi comme « Jésus, les maîtres ascensionnés, les archanges, les symboles, la matérialisation, la dématérialisation, les OVNI, etc. », ne provenaient pas de la lumière comme on pourrait nous le faire croire. C’est pourquoi, aujourd’hui, je reste vigilante quant à leur provenance.


En 1999, je file à Paris rejoindre un ami pour assister à une conférence sur les O.V.N.I. La soirée était très intéressante et nous avons fait la connaissance d’un groupe de personnes alors, nous décidons d’aller tous ensemble boire un verre dans un bar.

Nous étions sept, nos échanges étaient constructifs, mais il était tard, nous devions rentrer. Arrivés pour payer l’addition, nous en avions pour 17 francs et quelques centimes chacun. Je leur suggère d’arrondir à 18 pour faciliter les comptes et par la même occasion laisser un pourboire au serveur. Ce que nous faisons.

En sortant du bar, nous continuons la conversation sur le trottoir, quand passe un homme surgit de nulle part, habillé étrangement avec des vêtements usés, voire sales et qui portait un chapeau. Celui-ci n’avait pas l’air dangereux, mais arrivé à notre hauteur, il tape sur l’épaule de mon ami en lui disant : « Tu as une intelligence supérieure, mais tu ne sais pas t’en servir ». Il poursuit son chemin sans se retourner et en levant son bras, il nous dit : « Il faut sortir du 18. » Personne n’a compris. Ce 18 me poursuivait. Se référer au thème « Matérialisation, dématérialisation  », page * Les feuilles blanches du comte de Saint-Germain *.

Il est vrai que mon ami a un QI très élevé et n’avait pas encore trouvé le moyen de s’en servir. Aujourd’hui, je peux vous dire que oui, il a trouvé sa voie et il est devenu un grand conférencier réputé.


Gabriela d’Asti