En 1976, je suis en classe de neige, se référer au thème « O.V.N.I », * Rencontre du Troisième Type avec un Pléiadien *, mais je n’ai pas pu profiter complètement de ce séjour car tombée malade avec 39 de fièvre.

C’est justement à ce moment-là que mes camarades suivaient un cours appelé « ESF » pour obtenir la troisième étoile. Il fallait avant cela avoir validé le niveau deux, c’est-à-dire être capable d’enchaîner des virages, de franchir une ligne de pente en réalisant des virages en dérapage arrondi. Cet examen confirmait que nous avions acquis une certaine indépendance en maîtrisant un équilibre en mouvement.

Dans la chambre de l’infirmerie arrive un moniteur pour me remettre mes 3 étoiles en me félicitant pour l’épreuve que j’avais passée la veille. Comment est-ce possible étant clouée au lit depuis plusieurs jours. J’avais beau lui expliquer, et ce, à plusieurs reprises, que je n’avais pas pu y participer, mais il me soutenait le contraire. Autant parler à un mur, cela aurait eu le même effet. Je me suis tue et il m’a remis une médaille que j’ai gardée depuis tout ce temps.

Affaire classée.


Gabriela d’Asti